CRÉATION


CRÉATION
CRÉATION

SPONTANÉMENT, l’homme baigne d’absolu sa terre nourricière. Son affectivité, son imagination, son esprit embrassent les parcours des dieux. Ne pouvant faire quelque chose de rien, son inéluctable enracinement dans ce qui existe le presse d’inventer la figure de sa consolation. Il fait parler la nature, tour à tour étrange et redoutable, pour la mettre à sa mesure; il l’interroge, inventant lui-même, le plus souvent, les réponses; il la transcrit de façon qu’elle devienne proche de celui qu’elle menace, aimable à celui qui en dépend. Il faudrait penser la pure idée de la relation. Savoir qu’il le faut et savoir qu’on ne peut, telle est la forme du drame humain et, sans doute aussi, telle est la naissance des mythes.

L’isolement de l’être qui pense l’absence le pousse à inventer une logique du monde qui convienne à ses angoisses, à ses espérances. La réalité l’étreint, il crée la signification; la mort le saisit, il dit sa relation à l’Être suprême. Les mythes ont toujours eu cet aspect de «raison» des dieux: que les dieux changent au travers des croyances, et les raisons suivent ce mouvement du cœur qui évalue la portée de ce qu’il voit, c’est-à-dire les traces de la geste divine. La souveraineté du Dieu créateur n’exclut pas le conflit, son libre dessein ne va pas sans contrariété; l’Être suprême est pardonnable à la mesure même de l’espoir qu’on imagine en lui. La grande affaire des dieux doit être, portée à l’infini, l’histoire tragique du bien et du mal: là où les faiblesses sont forces, où le relatif est la seule vérité absolue.

Au commencement, le Créateur a toujours cherché quelque chose. De la terre à l’amour, il a construit une demande, il a fait des êtres qui puissent l’attendre. Ainsi la Création a-t-elle une note douloureuse, vieille image de l’enfantement; elle est un peu mort et anéantissement de Dieu, comme son sacrifice.

Et l’homme se rapproche du créateur. Sa mémoire acquiert une nouvelle fidélité. Sa prise de possession du monde laisse l’étrange lui devenir familier: sa dialectique du mythe à l’idée rejoint celle de l’idée au mythe. Il approche d’un modèle dont il oublie les traits; semblable au créateur, il prend à son compte la grande affaire des dieux: la créativité, ultime activité de son propre tragique. Et les œuvres, mortelles, appellent à l’incessante interrogation.

création [ kreasjɔ̃ ] n. f.
• v. 1200; lat. creatio
1 ♦ Relig. Action de donner l'existence, de tirer du néant. La création du monde, de l'univers, et absolt la Création : le fait par lequel le monde a acquis l'existence, si l'on admet qu'il a commencé dans le temps. Récit de la Création, dans la religion chrétienne. ⇒ genèse. Depuis la création du monde. ⇒ commencement, origine. « L'idée de création, l'idée sous laquelle on conçoit que, par un simple acte de volonté, rien devient quelque chose » (Rousseau).
2 ♦ L'ensemble des choses créées; le monde, considéré comme créé. ⇒ monde, nature, univers. Toutes les plantes de la création, de la Terre.
3 ♦ Action de faire, d'organiser une chose qui n'existait pas encore. ⇒ conception, élaboration, invention. Création d'une société, d'un comité. ⇒ fondation, formation. Création de nouveaux emplois. Ils font partie de l'entreprise depuis sa création. ⇒ commencement, début. Création d'idées nouvelles. ⇒ apparition, naissance, survenance. Création d'un nouveau produit. Création monétaire, de monnaie.
♢ Spécialt Le fait de créer une œuvre (art, littér.). « De toutes les écoles de la patience et de la lucidité, la création est la plus efficace » (Camus).
♢ La création d'un rôle, sa première interprétation, au théâtre. Par ext. (1849) Création d'une pièce, d'un spectacle : première (ou nouvelle) mise en scène. Création d'une œuvre musicale, sa première interprétation publique.
4 ♦ Ce qui est créé. Les plus belles créations de l'homme. Les créations de l'art. ⇒ œuvre; ouvrage. Une création originale, géniale. Ce mot est une création savante.
♢ Comm. Nouvelle fabrication; modèle inédit. « toutes les dernières créations de vos grands couturiers » (Loti).
5 ♦ Phys. Création de paires. ⇒ matérialisation. Création d'entropie.
⊗ CONTR. Abolition, anéantissement, destruction. Contrefaçon, copie, imitation. Néant.

● création nom féminin (latin creatio, -onis) Action de créer, de tirer du néant : La Genèse raconte la création du monde. Avec une majuscule, la création du monde dans la Bible. Ensemble des êtres et des choses créés ; l'univers considéré comme l'œuvre d'un créateur : Les poètes qui chantent les merveilles de la création. Action d'établir, de fonder quelque chose qui n'existait pas encore : La création de nouveaux emplois. La création d'une usine. Action de créer une œuvre originale ; production originale, œuvre créée par une ou plusieurs personnes : Les dernières créations de la haute couture. Première interprétation d'un rôle de théâtre, d'une chanson ; première ou nouvelle mise en scène d'une œuvre. ● création (citations) nom féminin (latin creatio, -onis) Alphonse Allais Honfleur 1854-Paris 1905 Si l'homme est véritablement le roi de la création, le chien peut, sans être taxé d'exagération, en passer pour le baron, tout au moins. Pas de bile Flammarion Marcel Arland Varennes-sur-Amance 1899-Saint-Sauveur-sur-École, Seine-et-Marne, 1986 Académie française, 1968 Il n'est point de création puissante qui ne se nourrisse de quelque monstruosité. Chronique de la peinture moderne Corrêa Antonin Artaud Marseille 1896-Ivry-sur-Seine 1948 Je sais bien que le plus petit élan d'amour vrai nous rapproche beaucoup plus de Dieu que toute la science que nous pouvons avoir de la création et de ses degrés. Héliogabale ou l'Anarchiste couronné Gallimard Georges Duhamel Paris 1884-Valmondois, Val-d'Oise, 1966 Académie française, 1935 Le monde est créé pour être recréé. Deux Hommes Mercure de France Élie Faure Sainte-Foy-la-Grande 1873-Paris 1937 Si terrible que soit la vie, l'existence de l'activité créatrice sans autre but qu'elle-même suffit à la justifier. L'Esprit des formes Pauvert Théophile Gautier Tarbes 1811-Neuilly 1872 La création se moque impitoyablement de la créature […]. Mademoiselle de Maupin Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 Mêlez toute votre âme à la création ! Les Feuilles d'automne, Pan Jean-Baptiste de Monet, chevalier de Lamarck Bazentin, Somme, 1744-Paris 1829 J'espère prouver que la nature possède les moyens et les facultés qui lui sont nécessaires pour produire elle-même ce que nous admirons en elle. Philosophie zoologique Patrice de La Tour du Pin Paris 1911-Paris 1975 Ah ! les créations de l'homme, qu'elles tournent Aisément à la honte de leurs créateurs ! Une somme de poésie Gallimard Georges Limbour Courbevoie 1900-Cadix 1970 La noble fonction d'un être qui inspire est d'inciter à une création qui ne lui ressemble pas, et qui le dépasse en tous sens. Cesare Feverelli Gallimard André Malraux Paris 1901-Créteil 1976 Toute création est, à l'origine, la lutte d'une forme en puissance contre une forme imitée. Psychologie de l'art Skira Antoine de Saint-Exupéry Lyon 1900-disparu en mission aérienne en 1944 Vivre, c'est naître lentement. Il serait un peu trop aisé d'emprunter des âmes toutes faites ! Pilote de guerre Gallimard Elsa Triolet Moscou 1896-Saint-Arnoult-en-Yvelines 1970 Créer est aussi difficile que d'être libre. La Mise en mots Skira Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 L'homme vaut-il la peine de déranger un Dieu pour le « créer » ? Mélange Gallimard Émile Zola Paris 1840-Paris 1902 Une œuvre d'art est un coin de la création vu à travers un tempérament. Mes haines Faure Bible Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. Ancien Testament, Genèse I, 27 Commentaire Citation empruntée à la « Bible de Jérusalem ». ● création (synonymes) nom féminin (latin creatio, -onis) Action de créer , de tirer du néant
Synonymes :
- genèse
Action d'établir, de fonder quelque chose qui n'existait pas encore
Synonymes :
- élaboration
- établissement
Action de créer une œuvre originale ; production originale, œuvre créée...
Synonymes :
- réalisation

création
n. f.
d1./d RELIG Action de Dieu créant de rien l'Univers. La création du monde et, absol., la Création.
d2./d Univers, ensemble des êtres créés. Les merveilles de la création.
d3./d Invention, oeuvre de l'imagination, de l'industrie humaine. Les créations de Michel-Ange.
d4./d Fondation d'une entreprise, d'une institution, etc. La création d'une maison de commerce.
d5./d SPECT Fait de jouer un rôle pour la première fois; ce rôle. Il revient à la scène dans une création.
— Première représentation d'une oeuvre.
d6./d COMM Nouveau modèle. Elle portait une création d'un grand couturier.

⇒CRÉATION, subst. fém.
I.— L'acte, le fait de créer.
A.— [En dehors de l'ordre hum.]
1. Acte consistant à produire et à former un être ou une chose qui n'existait pas auparavant. Création organique, minérale. La vie (...) est donc composée de deux choses : la création vitale d'un organe, d'un organule, ou d'un organisme; puis la destruction normale et évolutive de cet organisme (C. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 159). Création de ce qui n'est pas (HAMELIN, Éléments princ. représ., 1907, p. 174) :
• 1. L'algèbre s'applique aux nuages; l'irradiation de l'astre profite à la rose; aucun penseur n'oserait dire que le parfum de l'aubépine est inutile aux constellations. Qui donc peut calculer le trajet d'une molécule? Que savons-nous si des créations de mondes ne sont point déterminées par des chutes de grains de sable? ...
HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 80.
2. En partic. Acte par lequel Dieu a tiré du néant l'univers et les êtres vivants qui peuplent le monde. La création du monde; les six jours de la Création; chaque journée de la création. Les théories de la création (JANET, Obsess. et psychasth., 1903, p. 13) :
• 2. ... d'un mot, l'homo faber ne peut en aucun cas devenir un homo creator, parce que n'ayant lui-même qu'un être reçu, il ne saurait produire ce qu'il n'est pas, ni dépasser dans l'ordre de la causalité le rang qu'il occupe dans l'ordre de l'être. La création est donc l'action causale propre de Dieu, elle lui est possible et elle n'est possible que pour lui.
GILSON, L'Esprit de la philos. médiév., t. 1, 1931, p. 94.
SYNT. La création de l'homme, des cieux et de la terre; le dogme de la Création; le récit jéhoviste de la Création, les deux récits de la Création, le livre de la Création.
Rem. Dans cette valeur, la Création (toujours avec l'art. déf.) s'écrit parfois avec une majuscule. La valeur ressort du cont. Mais à la place du subst. employé seul, on rencontre aussi le syntagme plus explicite : La Création du monde (PÉGUY, Porche myst., 1911, p. 173).
3. Spécialement
a) Création continuée. Doctrine philosophique défendue par Descartes, selon laquelle Dieu assure à tout moment l'existence des êtres et des choses qu'il a créés. Reproduction et conservation sont des idées semblables; la conservation n'étant (...) qu'une création continuée (BONALD, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 60).
b) Création continue
— [Chez Bergson] Accroissement par suite de la durée, de la substance cosmique.
— [Chez certains astronomes contemp.] Apparition constante de nouveaux éléments de matière qui expliquerait l'expansion de l'univers. Cf. l'idée d'une création continue (F. HOYLE, La Nature de l'Univers, p. 115 ds FOULQ.-ST-JEAN 1962).
B.— [Dans l'ordre hum.]
1. Acte qui consiste à produire quelque chose de nouveau, d'original, à partir de données préexistantes. Création personnelle, réfléchie. Créations spontanées (PROUDHON, Confess. révol., 1849, p. 76) :
• 3. L'homme ne fait guère qu'inventer. Mais celui qui s'avise de la facilité, de la fragilité, de l'incohérence de cette génération lui oppose l'effort de l'esprit. Il en résulte cette merveilleuse conséquence que les plus puissantes « créations », les monuments les plus augustes de la pensée, ont été obtenus par l'emploi réfléchi de moyens volontaires de résistance à notre « création » immédiate et continuelle de propos, de relations, d'impulsions, qui se substituent sans autre condition.
VALÉRY, Variété V, 1944, p. 87.
2. En partic. Acte par lequel un artiste produit une œuvre. La création dans l'art; création spontanée, miraculeuse. Toute invention, toute création, toute divination de l'art doit avoir pour base l'étude, l'observation (HUGO, Han d'Islande, 1823, p. 2). La création chez Stendhal (MAURIAC, Le Bâillon dén., 1945, p. 407) :
• 4. La mission du siècle est de créer, non seulement de se sauver, mais de se sauver en créant. C'est un siècle essentiellement artiste, ouvrier. Artiste, et en cela même il est prêtre aussi. Il y a dans la création artistique une force religieuse et moralisante, ce que le Moyen Âge a profondément ignoré.
MICHELET, Journal, 1849, p. 52.
— Spéc. [Princ. dans la lang. du théâtre] Première représentation d'une pièce, d'une œuvre qui n'avait pas encore été jouée. Création d'un opéra; création d'un oratorio, d'un film. Les décors de la création (Combat, 19-20 janv. 1952, p. 2, col. 3) :
• 5. La direction, prudente jusqu'au cynisme, a biffé tour à tour, sur l'affiche, les coûteuses vedettes de la création...
COLETTE, L'Envers du music-hall, 1913, p. 214.
3. P. ext. Acte par lequel est officiellement instaurée une institution, un organisme parlementaire, militaire, juridique, commercial, industriel, etc. Création d'une commission, d'un organisme international; création des tribunaux d'exception; création des conseils de fabrique, d'une section syndicale. La création de la nouvelle compagnie des Philippines (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 354). L'hôpital des aveugles est une création des bourgeois d'Athènes (ABOUT, Grèce, 1854, p. 346) :
• 6. Dimanche 9. L'Empereur a beaucoup parlé de la création du Directoire; il l'avait installé, se trouvant alors commandant en chef de l'armée de l'intérieur. Cela l'a conduit à passer en revue les cinq directeurs dont il a donné les portraits et le caractère.
LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 749.
SYNT. Création d'abattoirs, d'ateliers, de bureaux, d'agences, de parcs; les créations d'emplois.
— Spéc. [Dans l'ordre des techn.]
♦ Domaine de l'écon. et du comm. Création d'une monnaie, création d'un port. Création d'une ville (cf. MICHELET, Chemins Europe, 1874, p. 155).
♦ Domaine de la phys. Avec le sens de « production de » dans le syntagme création de paires. Production par un photon, d'une énergie qui se matérialise en deux électrons (d'apr. MUSSET-LLORET 1964).
♦ Domaine de la mode. Poursuivre sa création (Elle, 18 oct. 1976, p. 63).
♦ Domaine de la sylvic. et de l'hortic. Avec valeur d'« aménagement » dans les syntagmes : création d'un peuplement, d'un sous-étage, d'un milieu. La création d'un jardin d'agrément (J. DECAISNE, Ch. NAUDIN, Manuel de l'amateur des jardins, Paris, F. Didot frères, t. 2, 1862-1871, p. 31). La création d'un coin de verdure (GONCOURT, Journal, 1871, p. 754).
II.— P. méton. Objet, chose créé(e).
A.— [En parlant de ce qui émane d'une puissance transcendante (Dieu) ou d'une puissance immanente (la Nature)]
1. [Au sing. seulement et toujours avec l'art. déf.] Ensemble formé par l'Univers, la Terre et ce qui la peuple (à l'exclusion des aménagements apportés par l'homme à la Terre, etc.). Toute la création; la création immense; les animaux, les plantes de la création. L'imparfaite création (DELACROIX, Journal, 1854, p. 173). Aimer éperdument la création, le ciel, les fleurs (cf. GREEN, Journal, Le Bel aujourd'hui, 1955-58, p. 135) :
• 7. Le poëte allemand comprend la nature, non pas seulement en poëte, mais en frère; et l'on diroit que des rapports de famille lui parlent pour l'air, l'eau, les fleurs, les arbres, enfin pour toutes les beautés primitives de la création.
STAËL, De l'Allemagne, t. 2, 1810, p. 190.
Rem. Dans les syntagmes du type tous les ... de la création, le compl., empl. d'une manière plais., a la valeur de : du monde; qui sont au monde. Tous les civils de la création, tous les mâles de la création. Une longue table sur laquelle sont accumulées toutes les productions de la création (CLAUDEL, Sagesse, 1939, p. 1119).
2. [Au sing. et au plur., le déterm. pouvant être l'art. déf., l'art. indéf. ou l'adj. poss.] Tout élément particulier (être ou choses) de la création, formé par Dieu ou par la Nature. Des créations difformes, falotes, accomplies, étranges. Ma création auguste entre toutes [la nuit] (PÉGUY, Porche myst., 1911, p. 301) :
• 8. ... de gros saules ébranchés se dressaient aux deux côtés de la haie, et, dessinant sur le ciel leurs mutilations bizarres, semblaient autant de créations hideuses...
SAND, Valentine, 1832, p. 44.
B.— [En parlant de ce qui résulte de l'exercice du pouvoir qu'a l'homme de produire qqc. de nouveau, d'original, au terme d'un acte créateur]
1. Élément résultant de l'exercice du pouvoir qu'a l'homme de transformer, de renouveler quelque chose.
a) [En parlant d'un être vivant] J'ose dire que je suis votre création. Vous avez fait de moi un nouvel homme (AUGIER, Fourchambault, 1878, p. 109) :
• 9. On voit paraître en l'homme des besoins qui ne dépendent pas de son espèce, mais au contraire qui s'opposent à elle. L'espèce est à présent satisfaisante. Alors, création de l'individu : l'individu est la plus étrange création de l'homme.
VALÉRY, Mauvaises pensées et autres, 1942, p. 216.
b) [En parlant d'une œuvre, d'un rôle] Interprétation originale d'une œuvre, d'un rôle par un artiste dont l'apport personnel les enrichit et les renouvelle. Une nouvelle création; être félicité de sa dernière création; une brillante création; une création de Cocteau :
• 10. J'aurais bien des pages à écrire si je voulais noter toutes les créations de madame Pasta.
J'appelle créations de cette grande cantatrice certains moyens d'expressions auxquels il est plus que probable que le maestro qui écrivit les notes de ses rôles n'avait jamais songé.
STENDHAL, Vie de Rossini, 1823, p. 151.
c) Domaine de l'hortic. Faire une création. Effectuer une plantation qui modifie un site, un paysage :
• 11. Si le paysage est gai, plantureux, vert et fleuri, vous devez faire une création sévère : des arbres à feuillage foncé et quelques fleurs pour les éclairer. Si au contraire les environs sont arides, agrestes, faites une création des plus riantes, avec une profusion de fleurs.
GRESSENT, Traité complet de la création des parcs et jardins, 1891, p. 69.
2. Résultat de l'exercice du pouvoir qu'a l'homme de construire, de former, avec le concours d'une faculté spécifiée, un produit qui s'insère parmi les choses déjà existantes.
a) En gén. Une création de l'esprit; une création du cœur; une création du sens esthétique. « Drôle de jeu » est un roman, — au sens où l'on dit romanesque — une fiction, une création de l'imagination (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 6) :
• 12. ... cette tête [la Joconde] (...) dont les traits, mélodieusement noyés dans une vapeur violette, apparaissent comme une création du Rêve à travers la gaze noire du Sommeil.
GAUTIER, Guide de l'amateur au Musée du Louvre, 1872, p. 24.
• 13. [Selon Adler] la névrose est (...) une création de l'individu qui, découragé par une enfance malheureuse et délaissée, essaie par tous les moyens au sein de la société d'échapper à cette insécurité.
CHOISY, Qu'est-ce que la psychanalyse? 1950, p. 229.
b) Spécialement
) Domaine des B.-A.
— Au sing. Produit issu de l'activité d'un artiste et portant la marque de celui-ci. Selon le contexte, création désigne :
♦ Construction architecturale. Une création de style gothique; les créations de Le Corbusier. Le vieil architecte s'était distingué par une création du genre Pompadour (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 186).
♦ Personnage fictif de théâtre, de roman. Une pure création de l'auteur. Ce Polyeucte qui n'a rien à voir avec la liturgie, qui est une pure création de l'art (THARAUD, Pour fid. de Péguy, 1928, p. 10).
♦ Forme musicale. La création d'un musicien. Le nocturne de Chopin est une création dont le style et la forme lui appartiennent en propre (ROUGNON 1935, p. 325).
— Au plur. Tout produit portant la marque de l'artiste créateur. Convertir ses conceptions en créations (COUSIN, hist. philos. mod., t. 2, 1847, p. 173).
♦ En partic. Œuvre littéraire, musicale, architecturale, etc., portant la marque originale de l'artiste. Les créations de l'Art antique; la plus spontanée des créations musicales. Une des créations les plus originales du pinceau de Gérard (LAS CASES, Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 348). Dans les dernières créations de Raphaël l'influence de Léonard est bien difficile à discerner (LA TOURETTE, L. Vinci, 1932, p. 146).
) Domaine des arts décoratifs et de la mode. Les créations modernes; les créations des bijoutiers parisiens; une création de Dior, de Cartier. Les intérieurs conçus par Ruhlmann manifestent un luxe et une richesse inégalables et nombre de ses créations sont des chefs-d'œuvre (A, B, C Décor, oct. 1976, p. 24) :
• 14. Moi, je prends une distance vis-à-vis de la rue, car je tiens à être commercial par de vraies valeurs, de vraies créations (...) Ensuite je donne mes créations à des confectionneurs et ces modèles alors descendent dans la rue.
Elle, 18 oct. 1976, p. 63.
) Domaine des techn. Les créations de la chimie. À l'époque des Mérovingiens, de nouvelles créations culinaires apparurent (ALI-BAB, Gastronomie pratique, 1907, p. 24). Les créations mathématiques (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 248). Les nouvelles créations : aéronautique, artillerie (cf. JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 93).
C.— P. anal. Tout élément produit par une entité abstraite à laquelle on attribue un pouvoir de création. Dans l'antiquité (...) les plus grands efforts de l'industrie humaine se rapportaient essentiellement à la guerre, qui y donna lieu à tant de créations vraiment prodigieuses, surtout pour l'état des sièges (COMTE, Philos. posit., t. 5, 1839-42, p. 133). La lutte des classes n'est pas une création du marxisme; c'est un fait qu'il observe (LACROIX, Marxisme, existent., personn., 1949, p. 10).
• 15. Madame Cardinal était une des premières pratiques de Cérizet, elle revendait de la marée. Si les Parisiens connaissent ces sortes de créations particulières à leur terroir, les étrangers n'en soupçonnent pas l'existence...
BALZAC, Les Petits bourgeois, 1850, p. 190.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1. Début XIIIe s. creation del munde (Serm. Sapientia, 286, 6 ds T.-L.); spéc. 1688 création continuée (MALLEBRANCHE, Entretiens métaphysiques, VII ds ROB.); 2. XIVe s. ms. « action d'établir pour la première fois » (BERSUIRE, B.N. 20312ter, f° 61a ds GDF. Compl. : premiere creation des tribuns); 1364 creation d'escevins (Roisin, p. 176); 3. a) 1801 en parlant de l'imagination (CRÈVECŒUR. Voyage, t. 2, p. 50 : ... son imagination exerçant toute sa puissance dans la création des présages les plus sinistres); 1810 (STAËL, Allemagne, t. 2, p. 151 : pour les poètes, il faut que la création précède la parole); b) 1843 d'un rôle de théâtre (BALZAC, Illus. perdues, p. 527). B. 1. 1790 « ensemble des êtres et choses créées » (SAINT-MARTIN. Homme désir, p. 80); 2. 1791 « chose créée » (VOLNEY, Ruines, p. 12 : les créations de la main de l'homme). Empr. au lat. creatio, class. « création, nomination »; à basse époque « action d'engendrer, procréation »; en lat. chrét. « création du monde » et « chose créée, créature ». Fréq. abs. littér. :3 914. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 5 018, b) 4 540; XXe s. : a) 4 396, b) 7 287.

création [kʀeɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1220; lat. creatio, -onis, du supin (creatum) de creare. → Créer.
❖
1 Relig. Action de donner l'existence, de tirer du néant. || La création de l'homme. || La création des cieux et de la terre selon la Genèse. || La création du monde, de l'univers, et, absolt., la création : le fait par lequel le monde a acquis l'existence, si l'on admet qu'il a commencé dans le temps. || Création ex nihilo. || Récit de la création, dans la religion chrétienne. ⇒ Genèse. || Les sept jours de la création. || Depuis la création du monde. ⇒ Commencement, origine. || Avant la création. → Avant le temps.
1 Ce que nous enseigne l'écriture sainte sur la création de l'Univers (…)
Bossuet, Disc. sur l'hist. universelle, II, 1.
2 La création du monde commençant à s'éloigner, Dieu a pourvu d'un historien unique contemporain, et a commis tout un peuple pour la garde de ce livre, afin que cette histoire fût la plus authentique du monde (…)
Pascal, Pensées, IX, 622.
3 La création qui paraît être un acte arbitraire, suppose des règles aussi invariables que la fatalité des athées (…)
Montesquieu, l'Esprit des lois, I, 1.
4 Or l'idée de création, l'idée sous laquelle on conçoit que, par un simple acte de volonté, rien devient quelque chose, est, de toutes les idées qui ne sont pas clairement contradictoires, la moins compréhensible à l'esprit humain.
Rousseau, Lettre à M. de Beaumont, 18 nov. 1762.
4.1 Un Dieu suppose une création, c'est-à-dire un instant où il n'y eut rien, ou bien un instant où tout fut dans le chaos. Si l'un ou l'autre de ces états était un mal, pourquoi votre Dieu le laissait-il subsister ? Était-il un bien, pourquoi le change-t-il ? Mais si tout est bien maintenant, votre Dieu n'a plus rien à faire : or, s'il est inutile peut-il être puissant, et s'il n'est pas puissant peut-il être Dieu.
Sade, Justine…, t. I, p. 56 (1781).
4.2 Il y a une différence entre le 1er jour de la Création et les autres. En ce premier jour Dieu crée de rien et parmi rien. Dans les autres Dieu crée au milieu de quelque chose. Son activité créatrice est en quelque sorte conditionnée par les choses qu'il a créées déjà. C'est une matière sur laquelle il agit, qu'il provoque.
Claudel, Journal, 13 sept. 1922.
♦ Théol. || Création continuée : l'action par laquelle Dieu, dans la philosophie scolastique, cartésienne… conserve le monde dans l'existence.
5 Que Dieu ne veuille plus qu'il y ait le monde : le voilà donc anéanti (…) Si le monde subsiste, c'est donc que Dieu continue de vouloir que le monde soit. La conservation des créatures n'est donc, de la part de Dieu, que leur création continuée.
Malebranche, Entretiens métaphysiques, VII, 7, in Lalande.
6 (…) vous-même m'aviez fait une théorie sur les choses qui n'existent que grâce à une création perpétuellement recommencée. La création du monde n'a pas eu lieu une fois pour toutes, me disiez-vous, elle a nécessairement lieu tous les jours.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XIV, p. 123.
2 L'ensemble des choses créées; le monde, considéré comme créé. ⇒ Monde, nature, univers. || Les merveilles de la création. — ☑ Loc. Toutes les plantes de la création : toutes les plantes possibles. ☑ Tous les ânes de la création : l'ensemble des gens ignorants.
7 Et (la nature) semble offrir à Dieu, dans son brillant langage,
De la création le magnifique hommage.
Lamartine, Premières méditations poétiques, « La prière ».
8 La création se moque impitoyablement de la créature et lui décoche à toute minute des sarcasmes sanglants. Tout est indifférent à tout et chaque chose vit ou végète par sa propre loi.
Th. Gautier, Mlle de Maupin, IV, p. 61.
9 Nous avons également admis que la Matière et l'Esprit étaient deux créations qui ne se comprenaient point l'une l'autre (…)
Balzac, Séraphîta, Pl., t. X, p. 545.
10 La création sainte où rêve le prophète,
Pour être, ô profondeur ! devait être imparfaite.
Hugo, les Contemplations, VI, 26. (→ Créer, cit. 3).
3 Action de faire, d'organiser (une chose qui n'existait pas encore). ⇒ Conception, élaboration, enfantement, invention. || Processus de création. || Création d'une société, d'un établissement. ⇒ Établissement, fondation, formation, réalisation. || Création d'entreprises. || Création de nouveaux emplois; d'un impôt. || Création d'un ministère supplémentaire. || Ils font partie de l'entreprise depuis sa création. ⇒ Commencement, début. || La création de cette firme remonte à une quinzaine d'années. || Cela est de sa création. ⇒ Découverte, façon, imagination, innovation, invention. || Création d'idées nouvelles. ⇒ Apparition, naissance, survenance. — Création de la vie. ⇒ Génération.
♦ Spécialt. (art, littér., etc.). Le fait de créer une œuvre. ⇒ Créatif, créativité. || Création littéraire, artistique. → Art, cit. 2, 37. — Théâtre. || Création d'un rôle : première interprétation d'un rôle. — (1849). Par ext. Le rôle. || Création d'une pièce, d'un spectacle : première (ou nouvelle) mise en scène.
11 Une petite fille et un oiseau grossissent aujourd'hui la foule des êtres de ma création, dont mon imagination est peuplée, comme ces éphémères qui se jouent dans un rayon de soleil.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 255.
12 Il est bien convenu que ce qu'on appelle création dans les grands artistes n'est qu'une manière particulière à chacun de voir, de coordonner et de rendre la nature.
E. Delacroix, Journal, 1er mars 1859.
13 Agir, c'est une création continue. La nature crée sans arrêt des formes qui n'ont aucune valeur pour elles-mêmes, mais l'ensemble de ces créations infinitésimales est la vie.
Edmond Jaloux, la Chute d'Icare, p. 217.
14 Ce qui sauve l'art c'est l'invention. Il n'y a création que là où il y a invention. Chaque art a ses inventions.
Max Jacob, Conseils à un jeune poète, p. 16.
15 De toutes les écoles de la patience et de la lucidité, la création est la plus efficace. Elle est aussi le bouleversant témoignage de la seule dignité de l'homme : la révolte tenace contre sa condition, la persévérance dans un effort tenu pour stérile.
Camus, le Mythe de Sisyphe, p. 156.
15.1 La création m'a toujours intéressé plus que la perfection.
Malraux, les Chênes qu'on abat, p. 7.
♦ Comm. || La création d'un nouveau produit. ⇒ Production. — Fin. || Création d'une monnaie. || Création d'un système monétaire.
4 Par métonymie. Ce qui est créé (par l'homme). || Les plus belles créations de l'homme. || Cette fonction, cette institution, cet établissement sont des créations utiles. — Les créations de l'art. ⇒ Œuvre, ouvrage. || Les créations de Molière. || Création géniale. || Création inattendue, originale. ⇒ Trouvaille.
15.2 Nous appelons réalité le système des rapports que nous prêtons au monde — au plus vaste englobant possible. La création, dans les arts plastiques et ceux du langage, semble la transcription fidèle ou idéalisée de ces rapports, alors qu'elle se fonde sur d'autres.
Malraux, l'Homme précaire et la Littérature, p. 159.
16 Il est donc raisonnable de penser que les créations de l'homme sont faites, ou bien en vue de son corps, et c'est là le principe que l'on nomme utilité, ou bien en vue de son âme, et c'est là ce qu'il recherche sous le nom de beauté.
Valéry, Eupalinos, p. 184.
17 Chaque être est détruit quand nous cessons de le voir; puis son apparition suivante est une création nouvelle, différente de celle qui l'a immédiatement précédée, sinon de toutes.
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, t. III, éd. Gallimard, coll. la Gerbe, p. 209.
18 De même, la création unique d'un homme se fortifie dans ses visages successifs et multiples que sont les œuvres.
Camus, le Mythe de Sisyphe, p. 154.
♦ Comm. Nouvelle fabrication; modèle inédit. || Toutes les dernières créations seront exposées au salon. — Spécialt. || Les créations des grands couturiers. || Les dernières créations de la mode.
19 (…) on les dirait faites (les robes) de brouillard bleu ou de brouillard rose; toutes les dernières créations de vos grands couturiers (…)
Loti, les Désenchantées, IV, p. 57.
20 Ce n'était pas l'argent, la convoitise d'un héritage qui les passionnaient si fort, mais la crainte de voir tomber la création ancestrale, le bien spirituel de la famille : la porcelaine Barnery.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, I, p. 131.
❖
CONTR. Abolition, abrogation, anéantissement, annihilation, destruction. — Contrefaçon, copie, imitation, plagiat. — Néant.
DÉR. Créationnisme, créatique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Creation — • Like other words of the same ending, the term creation signifies both an action and the object or effect thereof. Thus, in the latter sense, we speak of the kingdoms of creation , the whole creation , and so on Catholic Encyclopedia. Kevin… …   Catholic encyclopedia

  • Creation — may refer to: In religion and philosophy Creation myth, stories of the supernatural creation of the Earth and its inhabitants Genesis creation narrative, The Biblical account of creation In science and technology Matter creation, the appearance… …   Wikipedia

  • Creation — Création Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • creation — UK US /kriˈeɪʃən/ noun [U, C] ► the act or process of making, producing, or building something, or something that has been made, built, or produced: »the creation of wealth »Some local people are protesting at the creation of a national park in… …   Financial and business terms

  • creation —     Creation refers either to (1) the act by which God brought the contingent universe into being, or (2) the product of that initial act. Christians have long confessed that this creative act was not from a pre existent plenum but rather ex… …   Christian Philosophy

  • création — CRÉATION. subs. fém. Action par laquelle Dieu crée. La création du monde. La création de l homme. [b]f♛/b] Il se prend aussi figurément pour Un nouvel établissement d Offices, de Charges, de rentes, etc. On a fait de nouvelles créations d Offices …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Creation — Cre*a tion (kr? A sh?n), n. [L. creatio: cf. F. cr?ation. See {Create}.] 1. The act of creating or causing to exist. Specifically, the act of bringing the universe or this world into existence. [1913 Webster] From the creation to the general doom …   The Collaborative International Dictionary of English

  • creation — Creation. s. f. v. Action par laquelle Dieu crée. La creation du monde. la creation de l homme. Il se prend aussi fig. pour Un nouvel establissement d Offices, de Charges, de rentes &c. On a fait de nouvelles creations d Offices. Edit portant… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Creation — Creation, das englische Wort für Schöpfung, steht für: The Creation, eine englische Musikgruppe der 1960er Jahre einen Film, der als Vorbild für King Kong gilt, siehe Creation (1931) einen Film, von Jon Amiel über Charles Darwin, siehe Creation… …   Deutsch Wikipedia

  • creation — late 14c., action of creating, a created thing, from O.Fr. creacion (14c., Mod.Fr. création) creation, coming into being, from L. creationem (nom. creatio) a creating, a producing, in classical use an electing, appointment, choice, noun of action …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.